Le Botox®, pour quels traitements ?

  • Le traitement des rides d'expression : c'est le seul traitement qui agit visiblement sur les rides du front, les rides entre les sourcils (rides du lion) et les rides du contour externe de l'oeil (rides de la patte d'oie) car, pour la première fois, on agit sur la cause des rides d'expression - l'hyperaction des muscles responsables, le botox agit sur les muscles en les calmant.

    Les autres rides traitées par le Botox®, cliquez-ici

    D'autres zones peuvent également être traitées par des médecins expérimentés :

    • les rides du nez (muscles pyramidaux)
    • les rides du pourtour de la lèvre supérieure et du menton (orbiculaire des levres)
    • les rides du décolleté
    • les cordes du cou
    • la peau frippée au niveau du cou (le mesobotox)
    • les plis d'amertume (dans certain cas)
    • l'élévation de la pointe du nez (muscle abaisseur de la pointe)
    Fermer
  • Le traitement de la transpiration excessive (ou hyperhydrose) : l'hyperhydrose axillaire est la production excessive de sueur au niveau des aisselles. La toxine botulique peut s'avérer être le traitement idéal afin de limiter la transpiration.

    Le traitement de la transpiration par le Botox®, cliquez-ici

    La sueur est fabriquée par les glandes eccrines et apocrines qui sont des annexes de la peau. Le botox agit en bloquant l'action du système nerveux neurovégétatif (responsable de la secretion de sueur).

    Les hyperhydroses sont le plus souvent primitives et essentielles (il n'y a aucune cause reconnue) : c'est le cas des hyperhydrose des aisselles et palmo plantaires.

    Le traitement : Après avoir détérminé la zone responsable de la transpiration excessive, on quadrille et on injecte en general 10 à 20 points très superficiellement pour une dose totale d'environ 50 UI par aisselle.
    La zone à traiter peut être anesthéisiée par de la crème EMLA quand les patients le désirent, mais l'injection - très superficielle et pratiquée avec des aiguilles très fines - est absolument indolore.

    L'effet du traitement de la transpiration par le Botox® dure en général entre 9 mois et un an, c'est à dire beaucoup plus que l'effet de la toxine botulique sur les rides (qui ne dépasse pas 6 mois).

    L'hyperhydrose des mains et des pieds nécessite des anesthésies appelées "bloc nerveux" qui doivent être pratiquées dans un bloc opératoire. Ce traitement peut, au niveau des mains, provoquer de petites faiblesses musculaires passagères. Il est donc préférable de ne traiter que les cas très invalidants et de les confier à un "chirurgien de la main".

    Fermer

Questions / Réponses

  • Comment se passe le traitement ?

    Du fait de l'utilisation d'aiguilles extrêmement fines, l'injection est pratiquement indolore et ne nécessite plus d'employer des crèmes anesthésiantes.

    Le traitement ne dure que quelques minutes et il est possible de reprendre ses activités immédiatement après !

    Déroulement de l'intervention

    Après examen du patient, le médecin effectue un marquage précis des muscles à affaiblir (à l'aide d'un crayon facile à effacer sans frotter).

    Les points de traitement débutent au niveau de la queue du sourcil et, en fonction des rides à traiter, se trouvent au niveau du rebord orbitaire. Les point sont espacés de 2cm environ.

  • Quelles sont les suites ?

    Parfois, une petite ecchymose transitoire (aisément camouflée par le maquillage) apparaît au point d'injection.

    Le résultat est visible au bout de quelques jours.

  • Quels résultats?

    Le résultat se traduit cliniquement par une disparition très significative des rides mais le but n'est pas de faire disparaître toutes les rides en immobilisant tous les muscles et en figeant les expressions mais d'éclairer le regard en ouvrant le muscle qui entoure l'oeil (muscle orbiculaire) et en élevant le sourcil.

    Ce qui change

    L'expression générale du visage est conservée mais l'aspect faussement fatigué, triste ou sévère du regard est corrigé.

    Votre visage retrouve une apparence plus détendue, sereine et reposée.

    Dans certains cas, ce traitement permet également d'obtenir une ouverture du regard qui donne un aspect plus jeune. Cet effet, obtenu par une injection particulière qui permet d'élever la partie externe du sourcil est appelé “l'effet lifting de la toxine botulique”.

  • Quels sont les complications et aléas ?

    Du fait de son effet transitoire et réversible, la toxine botulique n'a pratiquement aucune complication. Parfois, à la suite de l'injection, il peut y avoir des maux de tête transitoires (2% des cas).

    De façon extrêmement rare, il peut quelque fois apparaître un léger abaissement de la paupière appelé "ptosis" qui disparaît toujours en moins de 3 semaines.

    D'une manière génerale, les complications dues aux injections de toxine botulique ne sont jamais dues au produit lui-même (aucun cas d'allergie recensé dans la littérature) mais à un injecteur inexperimenté qui pourrait pratiquer l'injection dans des zones dangereuses ou utiliser un produit "trop dilué" qui diffuserait dans des zones musculaires voisines que l'on ne veut pas affaiblir.

    Seuls sont abilités pour pratiquer les injections de toxine botulique, les chirurgiens plasticiens, les chirurgiens de la face, dermatologues et ophtalmologistes.

  • Quelle durée du résultat ?

    Les effets commencent à apparaître sous trois jours et au maximum quinze jours après l’injection.

    Progressivement, après 4 à 6 mois, les effets de l’injection diminuent, les expressions se calment progressivement et les retouches nécessaires deviennent moins importantes et plus espacées.

  • Qu'est ce que "l'effet lifting" du Botox® ?

    Pour la première fois, avec un produit injectable, on obtient des résultats comparables au lifting en remplaçant la section chirurgicale d'un muscle par sa dénervation chimique.

    Le muscle orbiculaire de l'oeil vieillit en se fermant, en s'hypercontractant, entraînant d'abord l'apparition des rides de la patte d'oie. Survient ensuite la chute de la queue du sourcil puis du corps du sourcil lui-même. Apparaît secondairement une hypercontraction compensatrice du muscle frontal, reponsable des rides horizontales au niveau du front.

    L'effet lifting consiste à traiter toutes ces hypercontractions musculaires qui permettront de relâcher les muscles péri-oculaires, de surélever les sourcils et d'ouvrir le regard.

  • Peut-on faire une allergie à la toxine botulique ?

    Cette toxine est utilisée depuis le debut des années 80, et à ce jour, il n'y a jamais eu aucun cas d'allergie à la toxine botulique décrit dans la littérature.

  • Quels sont les tarifs de l'injection de Botox® ?

    Le traitement se fait par zones, qui sont, en général :

    • les pattes d'oie
    • le front
    • la zone glabelaire

    Contactez notre équipe pour connaître les tarifs d'injectionde Botox à Paris.

Besoin d'un conseil ? Un de nos spécialistes vous rappelle !

Plus d'informations ? Un rendez-vous ?

Du lundi au vendredi, de 10H à 18H, nos conseillers répondent à vos questions et planifient avec vous les séances de votre traitement.

Contactez-nous par email, au 01 40 06 07 96 ou faites-vous rappeler par un conseiller spécialiste des questions esthétiques.